La Grand-rue de La Roche va subir un lifting

BEAUSAINT

Le conseil communal rochois a examiné deux grands projets : le futur hall sportif, mais aussi l’aménagement de la Grand-Rue.

La Grand-rue de La Roche va subir un lifting

Petit mais costaud, l’ordre du jour du conseil communal rochois de la soirée de mercredi. Les conseillers ont assisté à la présentation de deux grands dossiers, en discussion depuis des années, à savoir la rénovation de l’actuelle piscine et la construction d’un hall sportif. Mais aussi, l’aménagement de la Grand-rue pour redonner un nouveau visage à la cité touristique.

En ce qui concerne le dossier de lifting de la Grand-rue, le bourgmestre Guy Gilloteaux a rappelé qu’il fallait désormais passer à la vitesse supérieure dans ce dossier. « Il y a des délais très serrés, notamment au niveau du plan triennal, mais il faut aussi prévoir les grands événements de 2013, comme le quarantième anniversaire du carnaval ou les futurs championnats de Belgique de cyclisme. »

Pierre Lorand, du bureau d’études agora, qui a planché sur le sujet, est venu présenter le dossier tel qu’il peut être déposé à l’urbanisme.

M. Lorand a d’abord indiqué que le sens de circulation actuellement en vigueur dans le centre de La Roche serait inversé. Dès la fin du lifting, fini de rentrer dans le centre-ville pour les automobilistes venant de la place du Bronze. Ils devront dorénavant emprunter les quais de l’Ourthe, la circulation dans la Grand-rue se faisant dans l’autre sens.

« Pour les touristes, c’est d’autant mieux qu’ils arriveront de suite sur le parking des quais. Quant aux Rochois, il faudra juste un petit temps d’adaptation. C’est en tout cas une manière d’alléger la circulation dans la Grand-rue », indique l’architecte.

Création d’un espace piétonnier

Au niveau stationnement, il sera possible jusqu’à l’église. Il ne le sera plus de celle-ci jusqu’à l’hôtel de ville, la place du Marché et la place Chanteraine deviendront piétonnières en saison touristique. La place Chanteraine comprendra deux fontaines et un petit espace arboré avec possibilité d’insérer deux ou trois œuvres artistiques. Une œuvre artistique qui pourra également être envisagée devant le perron de l’hôtel de ville. Une terrasse sur l’Ourthe sera aménagée dans le prolongement de la place Chanteraine pour permettre de profiter de la belle perspective.

Tout le revêtement de sol a été étudié et sera pavé différemment pour bien marquer la différence entre les lieux. Ainsi le parvis de l’église sera pavé de telle manière à ce qu’il ressorte bien. Tout sera de plain-pied. ce qui facilitera le placement des terrasses pour le secteur Horeca.

L’éclairage public sera lui aussi complètement repensé pour le rendre plus attractif, Fini les grandes illuminations qui traversaient le dessus des rues. Place aux réverbères, sans doute les mêmes que ceux utilisés pour la rénovation de la place du Bronze.

Le représentant du bureau d’études agora estime la réalisation de ces travaux à 1 200 000 € HTVA pour les travaux de revêtement, à 150 000 € pour l’éclairage public et à 160 000 € pour les deux fontaines. L’aménagement de la terrasse est estimé entre 15 000 et 20 000 €. « L’égouttage reste une inconnue selon que l’on doive tout refaire ou pratiquer des interventions ponctuelles », indique Pierre Lorand.

Quant au planning, le dossier de permis d’urbanisme sera rentré dès la semaine prochaine, tout cela pour mettre ce dossier en adjudication le plus tôt possible

 

Julien BIL (L’Avenir)

Visit Us On LinkedinVisit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus