En passant par Virton, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Peruwez, Chaumont-Gistoux, Binche, Hannut, Gouvy, Theux,…

Le CWATUPE définit le schéma de structure communal comme un « document d’orientation, d’évaluation, de gestion et de programmation du développement durable de l’ensemble du territoire communal ».
L’objet du schéma de structure communal est de définir une politique d’aménagement et de structuration du territoire dans le cadre d’un projet de développement communal. Ce projet doit respecter les dispositions du plan de secteur, s’inscrire dans les options d’aménagement contenues dans le Schéma de développement de l’espace régional (SDER) et tenir compte des moyens communaux..

Durant ces dernières décennies, notre cadre de vie est progressivement devenu un enjeu de gestion du territoire. Cet aménagement du territoire recherche donc un concept prospectif capable de rassembler les divers regards scientifiques et sociétaux pour l’aider à construire des politiques concertées de gestion territoriale. Aménager le territoire permettra d’agir progressivement et dans la durée, sur la nécessité que beaucoup ont de se déplacer, nécessité souvent créée par un développement peu maîtrisé des pôles d’habitation, d’activité et de loisir. Mobilité et aménagement du territoire sont deux concepts interdépendants. Ainsi, localiser des activités économiques sans tenir compte des effets induits sur les déplacements risque de déséquilibrer le système de transport et, inversement, de modifier ce dernier sans en évaluer les répercussions spatiales, avec le risque d’entraîner des délocalisations non souhaitées.

Avec son expérience pluridisciplinaire d’une quinzaine de schéma à travers toute la Région wallonne, notre équipe d’experts peut aujourd’hui se positionner comme un interlocuteur pouvant interpeller et sensibiliser les différents acteurs du territoire sur la question de son aménagement. Nous voulons contribuer aujourd‘hui à l’élaboration de cette gestion concertée du territoire wallon.

A l’image de nombreuses régions européennes, la Wallonie mise sur une densification de ses territoires urbanisés, notamment au plan résidentiel. Par des mesures telles que la réaffectation de friches, la réhabilitation de l’habitat ancien, la requalification d’espaces publics ou encore la reconversion d’immeubles, cette option de densification entend lutter contre la dispersion périurbaine de l’habitat et la dégradation du bâti dans les centres-villes.

L’urbaniste, aujourd’hui, se doit d’étudier les enjeux dans la durée et de proposer notamment les traductions spatiales des politiques sociales, économiques environnementales et culturelles, il concourt à la formation du paysage. Il met en évidence les choix possibles d’occupation et d’usage de l’espace pour le court, le moyen et le long terme, à toutes les échelles des territoires et en fonction des changements prévisibles des modes de vie.

C’est avec notre expérience en la matière que nous nous permettons de partager nos compétences avec les différents acteurs publics ou privés et de créer des synergies entre eux.

Nous avons le plaisir de vous renvoyer vers quelques-uns de nos derniers travaux en la matière.

SSC Chaumont-Gistoux
SSC Hannut
SSC Virton
SSC Mettet
SSC Theux
SSC Braine-le-Château
SSC Nivelles

 

Visit Us On LinkedinVisit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus