Point d’arrêt de Sains-du-Nord

Le contexte

Le point d’arrêt de Sains-du-Nord est encore équipé d’un passage planchéié qui permet de relier les deux quais. Cette traversée des voies a connu récemment deux accidents dont un ayant conduit au décès d’un usager. Suite à ce drame, la commune de Sains-du-Nord a sollicité les autorités régionales et les acteurs du monde ferroviaire afin de déplacer le point d’arrêt d’une centaine de mètre et de profiter ainsi d’une traversée sécurisée des voies par un passage existant sous le pont-rail.
A l’occasion des réflexions entamées sur le déplacement du point d’arrêt, le Conseil Général du Nord a indiqué qu’il souhaite améliorer l’arrêt de bus situé à proximité immédiate de l’ancien bâtiment-voyageurs.

Les enjeux

Le fait de déplacer le point d’arrêt nécessite de reconfigurer les accès aux quais. Côté ville, le foncier appartient entièrement à la commune, ce qui offre plus de souplesse dans les possibilités d’aménagement. De l’autre côté, les terrains mobilisables correspondent, soit directement au talus ferroviaire qui est la propriété de RFF, soit à des arrières de jardins de propriétés privés. Il a donc fallu examiner les options permettant de limiter au maximum les acquisitions foncières. Compte-tenu de ces contraintes, il a été envisagé de créer une rampe accessible aux PMR qui se compose de deux parties. Ce concept a également été reproduit côté ville afin de concentrer les accès aux quais dans une même zone pour éviter des traversées sauvages et dangereuses des voies ferrées.
Bien que la commune possède, côté ville, l’ensemble des terrains, nous nous sommes attachés à définir un aménagement relativement compact afin de préserver des disponibilités foncières pour de futurs projets. Ce parti-pris a conduit à l’implantation des arrêts de bus aux abords d’un carrefour routier. Face à cette contrainte, les arrêts ont été implantés en quinconce et celui en amont du carrefour a été aménagé hors voirie.

Les thématiques spécifiques

La topographie de la zone d’étude nous a demandé de travailler sur plusieurs profils et inclinaisons de rampe afin de déterminer les emprises nécessaires. Cette analyse a permis de mettre en évidence que la mise en accessibilité complète (pente à 5% et palier tous les 10m) ne demandait que peu d’emprise supplémentaire par rapport à une pente à 8%. De plus, sous le pont-rail, le trottoir est surélevé par rapport à la voirie, ce qui nous a permis, grâce à un travail sur les pentes naturelles de l’espace, de limiter le dénivelé à franchir entre le niveau de la rue et celui des quais.
L’implantation des arrêts de bus a nécessité des réponses en matière de sécurisation et de pacification des flux automobiles. Ainsi, l’emprise du carrefour a été réduite par l’élargissement des trottoirs et l’option d’une écluse au niveau de l’arrêt de bus a été proposée, car ce dispositif permet de bloquer physiquement le passage des automobilistes lorsqu’un bus marque son arrêt.
Nous avons également proposé en option, la mise en œuvre d’une large zone de dépose-minute.

Fiche de référence
Visit Us On LinkedinVisit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus